25-08-12

La langue de fer

Hier, j' ai écrit un texte en français. Cela m' a beaucoup plu.

Le français, c' est ma plus ancienne langue étrangère.

J' ai appris mes premiers mots français, quand j' étais huis ans.

J' habitais alors  à Vilvorde,

près de la frontière languagière.

En effet, c' était le BHV,

Bruxelles-Halle-Vilvorde.

Après, je me suis plutöt tourné vers l' anglais,

 et encore récemment, vers l' allemand.

Mais le français, c' est  ma plus ancienne langue étrangère

C' est un peu retourner dans l' ancienne maison

de la langue romane,

qui, s' est issue du latin

Nous, les flamands,

ce petit peuple

qui parle le néerlandais,

qui est très proche de l' allemand.

une langue des Francs (freie Menschen), des Allemannen (jeder Mensch), 

des Souaves (Zwaben), des bavarois (Beier),

qui ont appris le latin,

la langue des Romains,

qui avaient conquis presque toute l' Europe,

Nous, les flamands,

ont toujours été

Zwischenleute,

entre les Romains et les Germains

Je dois un jour lire Tacite

de Germania, sur les Germains.

Ecrire en fançais,

c' est écrire dans la langue

des conquérants romains,

c' est écrire dans la langue

de la monarchie française,

qui a conquis toute la France,

bien qu' elle n' était qu' un petit comté territorial

dans l' Île de France.

Il y avaient d' autres variants du Français

de plus grands et puissants comtés,

le duché d' Aquitaine,

le comté de Toulouse,

le comté de la Provence

ave un plus beau français

la langue d' oc,

tandis que le français de la monarchie française,

c' était la langue d' oeil.

cés noms désignaient tout simplement

la manière de dire oui

La langue d' oc, 

ça vient du latin: hoc est, c' est ainsi

la langue d' oc était plus proche du latin

plus belle, plus italienne et espagnole

la langue des troubadours et les cours d' amours

mais c' était le français de la monarchie de l Île de France

qui a gagné,

quand elle a conquis le Midi

dans les guerres de Cathares,

une guerre très sale et brutale

A Béziers: tuez-les-tous, Dieu reconnâitra les siens

les chevaliers du Nord,

avec leurs lourdes armures de fer, sur leurs chevaux

ont tué, brulé et construit des bûchers

Même encore aujourd' hui,

on s' en souvient dans le Midi, dans le Languedoc

C' était ainsi que le français

s' est développé en langue universelle

dans le fer, le sang et la mort

Mais n' est-il pas ainsi

que les langues se développent?

Ne dit-on pas que les nations,

c' est une langue avec une flotte et une armée?

09:12 Gepost door Johnsatyricon | Permalink | Commentaren (0) |  Print |  Facebook | |

De commentaren zijn gesloten.